Selon les traditions anciennes et la vision chamanique, l’être humain fait partie de la grande Toile invisible, dont les fils relient toutes choses entre elles pour former l’Univers. Or, dans notre civilisation, la rationalisation a rompu cette relation et l’homme est coupé de son sens profond. La pratique des rites chamaniques recrée les liens entre les hommes et la Nature, permet de nouveau cet échange que nous avons perdu, et que nous aimerions intuitivement retrouver pour nous sentir en harmonie avec nous-mêmes et le Grand Tout.

(tiré du site de l'école Nature-Conscience-Chamanisme)

Pour vous inscrire à une cérémonie ou prendre rendez-vous pour un soin, suivez les liens dans l'agenda. Ils seront mis à jour régulièrement

(s'il n'y a pas de lien cliquable dans l'agenda, c'est que les inscriptions ne sont pas encore ouvertes).

jeudi 16 juillet 2015

Message de l'Olivier Maître chez Bénédicte

Bonjour à tous !

Laissez-moi vous raconter l'histoire de l'Olivier Maître chez Bénédicte…
Je ne la raconterai pas aussi bien que celle qui l'accueille, mais je ferai de mon mieux.

Après le décès de son compagnon, Bénédicte a entamé un cheminement spirituel qui l'a emmenée loin loin, et pourtant au plus près de nos blessures. Aujourd'hui elle donne des soins ayurvédiques énergétiques pour nettoyer nos corps endoloris des entités qui les polluent à une époque ou tant de choses changent…

Elle a acheté cet Olivier, vieux de cinq ou six cent ans, et l'a mis dans son jardin.
Il y règne avec bienveillance, dans ce lieu qui domine une vallée profonde et lumineuse.

Un jour une de ses amies a parlé à l'arbre. Et l'arbre lui a dit qu'il voulait enseigner. L'arbre enseigne donc aujourd'hui et depuis quelques années, à un cercle de jeunes oliviers autour de lui. Un de ces jeunes oliviers est à moi. Il reçoit son enseignement depuis plusieurs mois, et viendra illuminer mon lieu de vie en septembre prochain. J'ai hâte maintenant de l'avoir auprès de moi !

Chaque année a lieu chez mon amie la fête de l'Olivier. Une belle occasion de célébrer la nature, et de se mettre à son écoute. Chaque année pour cette fête, l'amie de Bénédicte canalise le message de l'Olivier Maître à ceux qui veulent l'entendre.
Je ne serai pas à la fête de l'Olivier cette année. Trop de fatigue, avec mon déménagement, et beaucoup de choses à poser chez moi aussi. Des énergies végétales et primaires à réveiller dans mon lieu de vie. Je n'irai pas à la fête de l'Olivier.
Mais son message m'a été transmis, et je voulais vous le transmettre à mon tour. Le voilà donc tout à vous offert, avec toute ma tendresse…



GRAND MAÎTRE DES OLIVIERS, VOUS M’AVEZ DIT QUAND VOUS VOULEZ, JE SUIS A VOUS ….


       Aucun problème chère Colette je suis disponible en permanence….
        Vous les humains terriens vous ne sauriez en dire autant. Vous êtes trop souvent trop préoccupés par votre petite personne… trop de ci…pas assez de ça….
         Avez-vous essayé une seule seconde dans votre vie, vos vies, d’imaginer à quoi peut ressembler la vie d’un arbre, d’un arbuste, d’une fleur ou d’un brin d’herbe ??
         Nous , ce qui marque notre existence c’est l’ATTENTEl’ATTENTE, du soleil, de la pluie, de la neige ou du vent…
          Ce qui nous caractérise voyez vous, c’est une sorte d’ATTENTE passive à vos yeux, mais si active aux nôtres !!
         Certes, notre stature immobile par définition, qui nous confine bien trop souvent à un état de statue, n’est qu’une apparence qui vient confirmer à vos yeux que vous seuls êtes actifs !
          Mais actifs de quoi ??? De signer en permanence que le mouvement quel qu’il soit est le reflet de l’action ou est l’action  elle même ???
        «  Suffit-il de bouger pour exister » ?? Pour être ??
         Si je vous prends au mot, moi cet olivier immobile que vous venez honorer… je suis donc l’inactivité même, pour ne pas dire l’inutilité… car trop souvent l’immobilisme  signe à vos yeux une sorte d’incapacité voire d’inadaptation…
Votre agitation  si fréquente vous voile l’essentiel !
          Hé bien ! Sachez que je suis fière d’être qui je suis, comme je suis….
           Grâce à mon immobilisme, je travaille mon RESSENTIRESSENTI en lien avec le temps, RESSENTI avec mon entourage végétal et animal, RESSENTI avec vous les humains… RESSENTIR c’est vibrer, c’est communier, c’est être vivant… C’est une forme  pleine et entière de communication.
           Chaque oiseau qui se raconte ou qui me raconte a un langage unique auquel je réponds…..
           Croyez-vous que chacun des « petits » que vous m’avez confié  est un anonyme incapable de RESSENTI et d’expression ??? QUE NON !!! QUE NON !!!
(Bénédicte communiquez à ceux qui le souhaitent les paroles d’identité et de ressenti recueillies avec vous Clotilde et Colette)
          Notre vie est riche de ce silence éloquent qu’est notre enseignement (entendez par enseignement le partage de l’expérience, l’ouverture à soi et au tout) .
         Notre vie est aussi riche du partage du bonheur d’être ensemble et de se préparer à « l’inséparabilité ».
         Aussi l’EXTASE, cet état de bien être profond, ce sentiment (hé oui …nous aussi) ce sentiment de plénitude, être, être soi, être lui ou cet autre ou encore cet autre, être multiple, être ce tout avec le tout, tout en gardant son unicité, est une sorte d’état vibratoire.
         MEDITER, vous parlez parfois d’assise en silence… vous travaillez même avec assiduité et persévérance pour y parvenir… Nous c’est un état permanent, une nourriture céleste et terrestre qui nous procure et nous offre là encore, une plénitude certaine… facteur essentiel de notre développement harmonieux.
           Seul notre manque d’amour ou de respect le plus élémentaire nous blesse, nous atteint au plus profond de nous même et nous mène sur le chemin du déclin.
          HUMAINS que vous êtes, prenez donc conscience de votre pouvoir de vie ou de mort sur nous (mort qui revêt de multiples aspects).
           Prenez conscience aussi de l’amour infini que nous vous portons, et combien nous sommes vous et nous les porte-paroles de notre terre…
            Toutes et tous réunis ce jour… Communions dans le respect de nos différences, de nos tolérances respectives.
            Apprenez vous aussi… autant que vous le pourrez, « qu’à ne point bouger » la vie se nourrit et s’enrichit quand-même.
            Mettons en commun nos SILENCES, vos « arrêts sur image », nos RESSENTIS et nos ATTENTES qui nous guideront vers l’EXTASE… et dans un immobilisme commun physique ou de la pensée, MEDITONS sur nos existences, sur le sens de nos vies… Vous comprendrez alors que nous avons bien un langage commun.
            
ŒUVRONS ENSEMBLE POUR DES « DEMAINS » COMMUNS, SOURCES DE PAIX, DE JOIE ET D’HARMONIE POUR CHACUN.


                                  UN OLIVIER HEUREUX.

Beaulieu le 12 juillet 2015 2h30   Colette M.D.      

Une pensée d’amour à ROCAILLOU.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un petit mot à propos de cet article !