Selon les traditions anciennes et la vision chamanique, l’être humain fait partie de la grande Toile invisible, dont les fils relient toutes choses entre elles pour former l’Univers. Or, dans notre civilisation, la rationalisation a rompu cette relation et l’homme est coupé de son sens profond. La pratique des rites chamaniques recrée les liens entre les hommes et la Nature, permet de nouveau cet échange que nous avons perdu, et que nous aimerions intuitivement retrouver pour nous sentir en harmonie avec nous-mêmes et le Grand Tout.

(tiré du site de l'école Nature-Conscience-Chamanisme)

Pour vous inscrire à une cérémonie ou prendre rendez-vous pour un soin, suivez les liens dans l'agenda. Ils seront mis à jour régulièrement

(s'il n'y a pas de lien cliquable dans l'agenda, c'est que les inscriptions ne sont pas encore ouvertes).

lundi 6 avril 2015

Instruments chamaniques

Les instruments de musique dans le chamanisme sont des objets de pouvoir. Ils sont ce qui fait le lien entre celui qui les manipule et les autres mondes, les niveaux de créativité à l'intérieur de lui-même. Ils permettent à chacun d'accéder à sa médecine personnelle, là où réside son pouvoir et ses ressources pour avancer. Ce ne sont que des canaux, des tunnels, des chemins pour accéder à quelque chose d'autre de soi-même.

Il en existe de nombreuses variétés, du bien connu tambour chamanique, aux plus discrets hochets, sifflets, didjeridoos, et autres flûtes et tuballophones (au son absolument envoûtant !).

Un cercle d'instruments est une réunion de personnes qui projettent de jouer ensemble. Les plus connus sont les cercles de tambour, mais on peut bien entendu y intégrer toute la gamme des instruments de pouvoir et de guérison.
Les buts sont multiples : célébrer les Pouvoirs du Monde, appeler les Esprits Bienveillants pour nous accompagner sur notre chemin de guérison, partager, inventer, exprimer ensemble… L'important selon moi étant que chaque personne se sente accueillie avec son histoire personnelle, ses besoins et ses croyances, et que la réunion se déroule dans la fraternité et l'écoute.

Se relier aussi à tous les cercles qui jouent sur la planète en même temps que nous, pour créer autour de la Terre un Grand Cercle de Guérison et d'Attention… Parce que la Terre en a soif et s'en nourrit, et que nourrir la Terre, c'est nous nourrir nous-mêmes…

Dans un cercle de tambours guidé, une personne est facilitateur, il emmène avec lui le reste du groupe sur les différents rythmes et garde l'énergie du groupe centrée. Il porte aussi la responsabilité du soin, parce qu'il doit sentir ce qui se passe pour les participants et pouvoir y répondre de façon adaptée.

Mais on peut également se retrouver entre joueurs pour le plaisir de jouer ensemble, pour rassembler les énergies et faire vibrer quelque chose d'ancestral et de guérisseur en soi.

Si vous êtes porteurs de tambour ou de tout autre instrument chamanique, c'est ce que je vous propose de venir vivre avec moi si le cœur vous en dit, dans la région de Grenoble-Chambéry (vallée du Grésivaudan). Contactez-moi pour recevoir le lien du doodle qui permettra de fixer une date. Le formulaire d'inscription sera mis en ligne dès que la date sera posée.



vendredi 3 avril 2015

Cérémonie de l'Inipi - Hutte de sudation

J'ai découvert la cérémonie de l'Inipi l'été dernier pendant mon stage intensif de chamanisme.
Je connaissais vaguement le principe d'une hutte de sudation (comme un hammam, quoi !), mais n'avais jamais assisté à ça. Malgré tout, depuis mon entrée dans le chamanisme, l'envie d'installer une hutte quelque part dans l'espace que je vais un jour rendre vivant autour de tout ça était là, présente, forte, sans que je sache vraiment pourquoi. Je crois que je savais malgré tout qu'il y avait une idée de purification, et que j'avais vraiment envie de purifier tout ce qui m'entourait (en fait, j'ai encore envie de ça !). Le monde moderne a besoin d'un gros nettoyage, je crois…

Bref. J'y suis allée avec l'innocence du débutant, et plutôt en confiance parce que le stage que je suivais m'avait jusque là apporté beaucoup de bons outils pour ma vie quotidienne et mon développement personnel.

Le principe de la hutte, sur le plan physique, est assez simple : une hutte de branchages, recouverte de couvertures, avec une petite porte sur un côté, et face à cette porte, un Feu.
La hutte est construite par les participants (enfin la structure est mise en place chaque année une bonne fois, et en cours d'année, seules les couvertures sont ajoutées le jour de la cérémonie). Le but est de fermer hermétiquement la hutte à la lumière du soleil. Qu'une fois à l'intérieur, nous nous retrouvions dans le noir complet.
Chacun apporte une pierre qui veut bien donner sa vie pour la cérémonie (la chaleur du Feu la fera éclater sauf si elle est une pierre de lave), et la place au cœur du foyer.
Une fois que le Feu est allumé, le chemin qui relie le foyer à l'entrée de la hutte ne doit plus être coupé par quelqu'un.
Puis nous entrons tous, l'un après l'autre, dans la hutte, au plus près du cœur de Mère Terre (l'expérience a été suffisamment forte pour que j'appelle ainsi ce blog et ce que j'organise autour de lui…!).
À l'intérieur, tant que la petite porte est ouverte, pas de noir, mais la pénombre.
La cérémonie (qui était menée par Eric SunFox, que j'ai trouvé vraiment bien tant dans le maintien de l'énergie du groupe pendant la cérémonie, que dans la capacité à rassurer, accompagner, entourer les expériences intimes de chacun au cours de la cérémonie) commence et les premières pierres son amenées au cœur de la hutte. La porte se referme (nous voilà dans le noir ! Avec juste ces pierres rougeoyantes qui apportent leur magie à l'instant), on verse de l'eau sur les pierres, et le voyage commence.

À chacune des portes (chaque période pendant de nouvelles pierres sont apportées, la porte refermée, le chemin guidé), l'expérience est différente. Je ne veux pas vous la décrire précisément, d'abord parce que je ne me souviens pas de tout, mais aussi parce que chaque expérience est unique en ce lieu et que je vous donnerais une certaine attente qui gâcherait peut-être votre expérience si vous vouliez la vivre. Mais pour tous il me semble, elle atteint à un moment donné un point de rupture qui nous amène à vouloir tout arrêter là, et qu'on dépasse généralement si l'accompagnement est bien mené (c'était le cas ! Merci encore à toi, Eric ! Je n'aurais pas tenu si tu n'avais pas trouvé les mots que j'avais besoin d'entendre à ce moment-là). Et pour moi, tout de même, cette dernière porte si douce, si réconfortante. Je ne voulais plus que ça s'arrête !

Si vous voulez plus d'informations sur ces huttes, je vous donne le lien du site d'Eric ici.
Si vous habitez trop loin, vous trouverez certainement quelqu'un près de vous qui peut animer et organiser ces huttes. N'hésitez pas à partager vos bons plans dans les commentaires !

mercredi 1 avril 2015

Fiche de lecture… Mary Summer Rain

Je viens de parler avec une très bonne amie au téléphone, que je n'avais pas eue depuis longtemps. Au fil de la discussion, elle a évoqué un livre qu'elle voudrait lire, qu'on lui a recommandé, qui l'attend.
Je ne prends jamais avec légèreté ce genre d'allusions. Il y a forcément un livre qui vous attend, un livre pour vous. Un livre va croiser votre chemin aujourd'hui. J'ai donc mentalement mis ce livre sur ma liste d'attente, pour quand j'aurai fini le pavé dans lequel je suis plongée (la bibliothèque municipale a des bouquins de 700 pages, comment voulez-vous que je m'en sorte, même en 6 semaines de prêt ? Je lis, je lis, je n'en peux presque plus de lire !!!). Ah et quand j'aurai également lu le second, sur ma table de chevet, qui attend patiemment que j'en rédige la fiche de lecture pour un lectorat différent d'ici ;^) (donc ne cliquez pas sur Alice Miller, la fiche est encore en attente de rédaction !)(mais les autres ont été rédigées…)

Mais bref. Dans la liste d'attente, donc, ce livre de Mary Summer Rain, qui s'appelle "Le marcheur de Rêve". Peut-être le connaissez-vous ?
C'est cet homme qui marche vers la Conscience et de la Connaissance, celui qui, guidé par NoEyes, va nous apporter des réponses cruciales aux questions qui concernent notre chemin d'incarnation.
Ce qui résonne en moi dans l'idée de lire ce bouquin, c'est que j'ai récemment regardé à nouveau dans les yeux de ma vie d'aujourd'hui, et réalisé que j'avais quelque peu délaissé la Sorcière en moi. Celle qui peut converser avec les Esprits, guérir avec son tambour, accompagner les autres vers une plus vraie relation à Mère Terre… Et là, ce livre, qui veut me parler de ça ! J'adore les synchronicités… (si vous n'avez pas encore lu James Redfield, je vous le conseille !)


En fouillant un peu plus loin, j'ai appris que dans ses livres suivants, et notamment dans "L'envol du Phénix", NoEyes qui parle par la plume de Mary Summer Rain, a prophétisé le chemin de l'humanité pour les décennies à venir. C'est pas folichon sur le début, mais ça finit bien ! Ouf !

Il y a quelques temps j'étais allée au festival organisé par Karma Ling, pas très loin de chez moi,  et j'avais assisté à une atelier qui s'appelait "dialogue avec la septième génération". L'idée étant de voyager au travers du temps vers la septième génération à partir d'aujourd'hui (soit deux vies d'hommes pleines mises bout à bout), et d'aller rencontrer des personnes dans ce futur pour parler avec elles. Et je n'avais pas été la seule à passer au travers de 3 ou 4 générations très sombres, très difficiles pour l'ensemble de l'humanité avant d'atteindre le but que nous nous étions fixé. En lisant cette prophétie, je ne peux pas m'empêcher d'y repenser.

Mais comme le dit très justement Mary, le simple fait de connaître une prophétie nous donne un outil pour la contourner si elle ne nous plaît pas. Je suis entourée de personnes qui ne veulent pas baisser les bras, et qui, voyant où l'humanité va (à tombeau ouvert, certes !), met en place des choses pour qu'elle aille ailleurs, autrement, ou qu'elle zappe en tout cas toute une partie de l'histoire, celle où l'on souffre le plus… Nous avons les moyens de changer le monde aujourd'hui. Il ne faut jamais croire que les prophéties sont des boucles fermées d'où on ne pourrait pas sortir. Et le meilleur moyen de changer le monde entier reste de vous préoccuper, là où vous vous trouvez à cet instant précis, de changer le monde dans lequel vous vivez. Il y a tellement de choses que vous pouvez faire. Il y a tellement de choses que je peux faire.



Avec toute ma tendresse,
O.