Selon les traditions anciennes et la vision chamanique, l’être humain fait partie de la grande Toile invisible, dont les fils relient toutes choses entre elles pour former l’Univers. Or, dans notre civilisation, la rationalisation a rompu cette relation et l’homme est coupé de son sens profond. La pratique des rites chamaniques recrée les liens entre les hommes et la Nature, permet de nouveau cet échange que nous avons perdu, et que nous aimerions intuitivement retrouver pour nous sentir en harmonie avec nous-mêmes et le Grand Tout.

(tiré du site de l'école Nature-Conscience-Chamanisme)

Pour vous inscrire à une cérémonie ou prendre rendez-vous pour un soin, suivez les liens dans l'agenda. Ils seront mis à jour régulièrement

(s'il n'y a pas de lien cliquable dans l'agenda, c'est que les inscriptions ne sont pas encore ouvertes).

samedi 21 mars 2015

Libre ! …ou l'instant présent mis au profit de la vie

Je suis entrain de lire le petit livre d'Ekhart Tolle intitulé "Mettre en pratique le pouvoir du moment présent". Je suis assez satisfaite de prendre conscience que j'ai déjà fait une bonne partie du chemin vers cet état d'esprit, même si je suis parfaitement consciente que tout ça n'est pas entré dans mon schéma intuitif et que j'ai un gros besoin de me reconnecter, recentrer sur l'instant présent, plusieurs fois par jour.

N'empêche que je prends conscience du chemin parcouru depuis trois ans, et des bénéfices que j'en retire à chaque instant. Je vous en partage quelques notions qui m'aident encore beaucoup chaque jour :

* La colère de l'autre lui appartient…
Ça a l'air un peu trivial, mais si on considère les choses sous cet angle, la colère de l'autre n'a aucune raison de me mettre en colère, de me faire peur ou de m'agresser. Si l'autre est en colère, c'est lui qui a quelque chose à régler, lui qui a un problème. Pas moi. Cette simple idée me confère une sécurité bienvenue quand je me trouve confrontée aux émotions de mes enfants ou d'autres adultes.

* Je n'ai rien à perdre.
Rien. Même pas la vie. Parce que la vie n'est qu'une parenthèse dans un chemin bien plus vaste, une simple manière de venir expérimenter Qui Je Suis dans la matière. Et donc je peux tout tenter ! La Vie est un grand jeu. Je veux le jouer. J'ai le droit de vivre tout ce qui me parle, me fait envie, me porte, a du sens pour moi. Pourquoi ne le ferais-je pas ? Pourquoi me donnerais-je des obligations, des barrières, des retenues, des règles ? Objectivement, qu'est-ce que j'ai à perdre ?

* L'Univers veut mon bien.
Ça c'est vraiment un truc que j'ai bien compris. Il a fallu passer par un divorce pour prendre conscience que rien n'arrivait par hasard, et que tout ce qui arrivait était choisi pour me faire avancer sur le meilleur chemin possible de Qui Je Suis. Il y a les moments doux, chaleureux, qui nous font du bien, où on se sent aimés, choyés, accompagnés. Et ceux plus durs, mais qui sont ceux qui nous font vraiment avancer. Je vais vous donner un exemple récent. J'élève mes enfants avec des outils d'éducation bienveillante, sans coups, sans punitions, sans cris. C'est un chemin qui j'ai commencé à arpenter il y a de ça 10 ans maintenant, et qui a changé du tout au tout la personne que j'étais avant. J'avoue avec le temps, les formations, les réflexions, j'ai quand-même bien avancé, et aujourd'hui je m'énerve assez peu, et en tout cas je comprends à chaque fois ce qui se passe pour moi. J'arrive la plupart du temps à rester bienveillante et dans le dialogue (l'écoute surtout, les enfants ont un énorme besoin d'écoute) avec mes enfants.
Et puis cette semaine, mon petit dernier de 6 ans a grimpé tout excité sur mon canapé, et dans la foulée a fait tomber mon violoncelle, que je venais de récupérer chez le luthier après 5 mois de réparation, et une note de 665 €. J'ai hurlé. Une grosse vague de colère m'a envahie et est venue se projeter sur mes enfants. Même ceux qui n'avaient rien fait d'ailleurs. Je n'ai absolument pas géré la situation, pris aucun recul…
Oui, il me reste du chemin à faire, Dieu merci ! J'arrive à affronter la plupart des situations quotidiennes avec mes enfants en restant relativement centrée, alors l'Univers a placé la barre un peu plus haut : et comme ça, comment est-ce que tu gères ? Comme ça ? Je ne gère pas du tout. Bon. Je sais ce que j'ai à travailler, sur quoi je dois progresser, ce que j'ai à apprendre pour incarner un peu plus la plus haute idée que je me fais de Qui Je Suis !

* Il y a un cadeau pour moi dans chaque journée…
Me lever le matin avec cette pensée chaque jour renouvelée : il y a un cadeau pour moi dans la journée d'aujourd'hui. À moi de savoir rester réceptive, attentive à chaque instant, pour ne pas le rater. Mais il est là, comme un joyau, juste pour moi. Personnellement, j'adore les surprises !


Et vous ? vous avez des petits trucs comme ça, pour rester centrés ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un petit mot à propos de cet article !