Selon les traditions anciennes et la vision chamanique, l’être humain fait partie de la grande Toile invisible, dont les fils relient toutes choses entre elles pour former l’Univers. Or, dans notre civilisation, la rationalisation a rompu cette relation et l’homme est coupé de son sens profond. La pratique des rites chamaniques recrée les liens entre les hommes et la Nature, permet de nouveau cet échange que nous avons perdu, et que nous aimerions intuitivement retrouver pour nous sentir en harmonie avec nous-mêmes et le Grand Tout.

(tiré du site de l'école Nature-Conscience-Chamanisme)

Pour vous inscrire à une cérémonie ou prendre rendez-vous pour un soin, suivez les liens dans l'agenda. Ils seront mis à jour régulièrement

(s'il n'y a pas de lien cliquable dans l'agenda, c'est que les inscriptions ne sont pas encore ouvertes).

samedi 28 mars 2015

Interview : Maud Séjournant

De fil en lien, je suis tombée sur cette interview de Maud Séjournant par le magazine Elle.

Je mesure mon chemin parcouru, depuis 3 ans en particulier.

Je mesure aussi le chemin qui reste à parcourir. Celui qui n'a de toute façon pas de fin. On n'est jamais "arrivé" sur ce chemin-là. L'Univers continue de placer la barre un peu plus haut pour chacun de nous, à partir de l'endroit où nous nous trouvons.

Je vous souhaite une très belle fin de journée !

jeudi 26 mars 2015

Pâques autrement ?

Les fêtes religieuses ont souvent une origine païenne. Pâques ne fait pas exception à la règle. À l'origine fête du début de l'année, du renouveau, du retour du printemps.


Dans la culture finlandaise, c’est de l'œuf sacré que naquit le monde.
Voici la légende tirée du livre sacré du Kalevala:
« La mère de l’eau Itlamara dormait au fond de l’océan. Dans son sommeil elle remua et son genou sortit de l’eau tel une île. Alors le maître de l’air tomba des cieux vides et déposa un oeuf d’or sur ce genou divin. Mais à peine effleurée, comme une ensommeillée qu’un insecte agace, la déesse frémit et, frémissant, brise la coquille parfaite. Alors tous les morceaux se transforment en choses bonnes et utiles: le bas de la coque de l’oeuf forma le firmament sublime, le dessus de la partie jaune devint le soleil rayonnant, le dessus de la partie blanche fut au ciel la lune brillante, tout débris tâché de la coque fut une étoile au firmament, tout morceau foncé de la coque devint un nuage de l’air et désormais le temps avança. »
(source)

 Pâques est également la seule fête chértienne basée sur les phases de la lune plutôt que sur un calendrier.
« Pâques est le dimanche qui suit le quatorzième jour de la Lune qui atteint cet âge le 21 mars ou immédiatement après. » (source)


Pourquoi pas fêter Pâques différemment cette année ?
Créer chez soi, pour ce jour particulier un petit autel sur lequel vous installerez des objets qui ont du sens à vos yeux, en lien avec le renouveau, la naissance, le printemps, le sacré.
Prendre un temps pour vous relier au Profond Mystère, à la générosité de Mère Terre, à la douceur de la sortie de l'hiver.
Décorer des œufs durs dans un esprit différent que le simple barbouillage, mais avec du sens, et envoyer les enfants en quête, comme une métaphore de la Quête de Vie qui les attend.


Et encore…
Quelles autres idées magnifiques et merveilleuses aurez-vous à me partager ?
J'attends vos commentaires !




samedi 21 mars 2015

Libre ! …ou l'instant présent mis au profit de la vie

Je suis entrain de lire le petit livre d'Ekhart Tolle intitulé "Mettre en pratique le pouvoir du moment présent". Je suis assez satisfaite de prendre conscience que j'ai déjà fait une bonne partie du chemin vers cet état d'esprit, même si je suis parfaitement consciente que tout ça n'est pas entré dans mon schéma intuitif et que j'ai un gros besoin de me reconnecter, recentrer sur l'instant présent, plusieurs fois par jour.

N'empêche que je prends conscience du chemin parcouru depuis trois ans, et des bénéfices que j'en retire à chaque instant. Je vous en partage quelques notions qui m'aident encore beaucoup chaque jour :

* La colère de l'autre lui appartient…
Ça a l'air un peu trivial, mais si on considère les choses sous cet angle, la colère de l'autre n'a aucune raison de me mettre en colère, de me faire peur ou de m'agresser. Si l'autre est en colère, c'est lui qui a quelque chose à régler, lui qui a un problème. Pas moi. Cette simple idée me confère une sécurité bienvenue quand je me trouve confrontée aux émotions de mes enfants ou d'autres adultes.

* Je n'ai rien à perdre.
Rien. Même pas la vie. Parce que la vie n'est qu'une parenthèse dans un chemin bien plus vaste, une simple manière de venir expérimenter Qui Je Suis dans la matière. Et donc je peux tout tenter ! La Vie est un grand jeu. Je veux le jouer. J'ai le droit de vivre tout ce qui me parle, me fait envie, me porte, a du sens pour moi. Pourquoi ne le ferais-je pas ? Pourquoi me donnerais-je des obligations, des barrières, des retenues, des règles ? Objectivement, qu'est-ce que j'ai à perdre ?

* L'Univers veut mon bien.
Ça c'est vraiment un truc que j'ai bien compris. Il a fallu passer par un divorce pour prendre conscience que rien n'arrivait par hasard, et que tout ce qui arrivait était choisi pour me faire avancer sur le meilleur chemin possible de Qui Je Suis. Il y a les moments doux, chaleureux, qui nous font du bien, où on se sent aimés, choyés, accompagnés. Et ceux plus durs, mais qui sont ceux qui nous font vraiment avancer. Je vais vous donner un exemple récent. J'élève mes enfants avec des outils d'éducation bienveillante, sans coups, sans punitions, sans cris. C'est un chemin qui j'ai commencé à arpenter il y a de ça 10 ans maintenant, et qui a changé du tout au tout la personne que j'étais avant. J'avoue avec le temps, les formations, les réflexions, j'ai quand-même bien avancé, et aujourd'hui je m'énerve assez peu, et en tout cas je comprends à chaque fois ce qui se passe pour moi. J'arrive la plupart du temps à rester bienveillante et dans le dialogue (l'écoute surtout, les enfants ont un énorme besoin d'écoute) avec mes enfants.
Et puis cette semaine, mon petit dernier de 6 ans a grimpé tout excité sur mon canapé, et dans la foulée a fait tomber mon violoncelle, que je venais de récupérer chez le luthier après 5 mois de réparation, et une note de 665 €. J'ai hurlé. Une grosse vague de colère m'a envahie et est venue se projeter sur mes enfants. Même ceux qui n'avaient rien fait d'ailleurs. Je n'ai absolument pas géré la situation, pris aucun recul…
Oui, il me reste du chemin à faire, Dieu merci ! J'arrive à affronter la plupart des situations quotidiennes avec mes enfants en restant relativement centrée, alors l'Univers a placé la barre un peu plus haut : et comme ça, comment est-ce que tu gères ? Comme ça ? Je ne gère pas du tout. Bon. Je sais ce que j'ai à travailler, sur quoi je dois progresser, ce que j'ai à apprendre pour incarner un peu plus la plus haute idée que je me fais de Qui Je Suis !

* Il y a un cadeau pour moi dans chaque journée…
Me lever le matin avec cette pensée chaque jour renouvelée : il y a un cadeau pour moi dans la journée d'aujourd'hui. À moi de savoir rester réceptive, attentive à chaque instant, pour ne pas le rater. Mais il est là, comme un joyau, juste pour moi. Personnellement, j'adore les surprises !


Et vous ? vous avez des petits trucs comme ça, pour rester centrés ?


mercredi 18 mars 2015

Les énergies de l'équinoxe…

Ça y est, nous sommes entrés de plein fouet dans les belles énergies de l'équinoxe de printemps !

La semaine est chargée en processus énergétiques, je ne sais pas comment vous le vivez de votre côté, mais chez moi ça secoue pas mal ! Un nouveau projet professionnel pointe le bout de son nez, et c'est justement le bon moment pour démarrer de nouvelles chose ! Génial ! Après il faut jongler entre la part spirituelle en moi qui a besoin de méditation, de longues balades au soleil avec le tambour, de préparer pour samedi une belle cérémonie, la part maternelle en moi qui a besoin de prendre soin de mes enfants avec bienveillance et disponibilité autant que faire se peut, et la part entrepreneuse (dans la formation que je suis entrain de suivre, on dit "entredonneuse" j'adore le principe de ce mot !) en moi qui a besoin de passer le temps nécessaire sur internet pour la réalisation de mon projet…

Laissez-moi vous parler des points énergétiques de la semaine, vous allez avoir le vertige !

Selacia sur ce site évoque l'alignement planétaire du 16 mars dernier et ses conséquencesdans nos vies quotidiennes. Elle parle plus généralement de ce mois de mars, vous y trouverez peut-être autant que moi des paroles qui font réfléchir. Cet article est repris en partie sur cette page, et j'aime assez cette vision qui vient de quelqu'un qui n'est pas trop haut perché (des perchés j'en côtoie souvent, mais parfois j'aime bien les gens qui vivent toutes ces choses depuis le même niveau de conscience que moi ;^)).

Vendredi prochain (après demain, quoi), entre 9 h 10 et 11 h 50, aura lieu la première éclipse de soleil de l'année. Elle sera visible partiellement en Europe (vers chez moi, à 68 %). Quand les énergies de Grand-Mère Lune et de Grand-Père Soleil se rapprochent, il y a matière à se nourrir avec plénitude ! En plus, ce n'est pas anodin, cette éclipse aura lieu le jour exact de l'équinoxe. Si vous avez l'occasion de vivre les choses de façon un peu centrée et connectée, je vous conseille vivement de le faire.

Toujours sur le site de Translight, vous trouverez un channeling de James Tyberonn à propos de l'énergie des éclipses



Alors, prêts ?



dimanche 8 mars 2015

L'évolution consciente

N'OUBLIEZ PAS DE VOUS INSCRIRE POUR LA CÉRÉMONIE DE L'ÉQUINOXE !
C'EST ICI.

Je suis allée voir récemment le film documentaire de Barbara Marx Hubbard, appelé "Vision d'une humanité universelle".

Je ne connaissais pas du tout ces idées, mais c'est un film qui m'a remplie de confiance pour l'avenir de l'humanité. Nous en sommes aux balbutiements de notre évolution. Nous découvrons jour après jour l'importance du non-visible dans nos vies. Les découvertes scientifiques approuvent de plus en plus les anciennes traditions chamaniques. Les états modifiés de conscience ont été étudiés par la science. Les travaux sur le cerveau nous montrent de plus en plus que cet organe n'est qu'un média entre nous et une certaine vision du monde, mais que le réel est plus vaste, plus riche, plus puissant que ce que nos sens nous montrent. La médecine prend de plus en plus en compte l'ensemble du corps humain, et la psychologie des personnes dans les concepts de maladie et de guérison.

Franchement, il y a de quoi être optimiste.

(Je suis une grande optimiste)

Il y a deux images qui m'ont particulièrement parlé.
La première envisageait la fin du monde… Oui, tout ce qui arrive autour de nous fait souvent peur, et on est nombreux à sentir que la fin de quelque chose arrive. Or les fins font peur.
Un des intervenants disait : imaginez que vous êtes le journaliste cameraman plongé au cœur de la matrice à la veille de la naissance d'un bébé. À l'intérieur de ce monde-là, de curieux tremblements  agitent l'univers. On sent de la douleur, il y a de la crainte. Le monde connu jusque-là est entrain de disparaître. Il change brutalement. De doux et accueillant, il devient hostile et repoussant. Tout à coup, un tunnel, une lumière au bout. Puis plus rien. Le silence. Du point de vue de ce journaliste, le bébé a disparu et c'est un grand malheur. Il est mort. Ce monde n'est plus et son unique habitant non plus. Mais du point de vue des médecins, des parents de l'enfant, de l'autre côté du tunnel, c'est la Vie qui a gagné. C'est un commencement vers quelque chose de grandiose et de beau. C'est de la Joie, de la Douceur à nouveau. C'est une naissance.
Tout est donc question de point de vue…

La seconde parlait des civilisations évoluées dans l'univers.
Certains disent que si ces civilisations tellement évoluées existaient réellement, on le saurait parce qu'on les aurait vues…
Or imaginez les grands singes des montagnes, au cœur de l'Afrique. Ils vivent leur vie quotidienne, au rythme de leur évolution propre. Ils n'ont aucun moyen de prendre conscience aujourd'hui de la présence sur la même planète qu'eux d'un peuple qui travers les océans dans des avions de ligne et qui découvre les mystère de l'infiniment grand et de l'infiniment petit…
Nous sommes semblables à eux, dans la grande cosmologie de l'univers. Comment pourrions-nous avoir conscience de ce qui est au-delà de nos sens, nous qui avons encore du mal à accepter certaines évidences comme celle de la vie après la mort…


Bref, si vous croisez ce documentaire (assez difficile à trouver je le crains), je vous le conseille.

Je vous joins la présentation de ce documentaire. C'est en anglais, désolée pour ceux qui ne comprendront pas. Je n'ai rien trouvé en français dans les vidéos !



Si vous voulez creuser le sujet, j'ai trouvé cette page qui explique mieux que moi toute l'intensité du message de cette femme…


Je vous souhaite une belle découverte !
Et n'oubliez pas d'aller prendre l'air, de poser vos pieds sur la Terre Mère, de vous remplir de soleil si c'est le cas chez vous, de vous connecter au monde qui vous entoure, d'y chercher les signes qui sont là pour vous aujourd'hui. Il y en a forcément un…

Mille belles choses !