Selon les traditions anciennes et la vision chamanique, l’être humain fait partie de la grande Toile invisible, dont les fils relient toutes choses entre elles pour former l’Univers. Or, dans notre civilisation, la rationalisation a rompu cette relation et l’homme est coupé de son sens profond. La pratique des rites chamaniques recrée les liens entre les hommes et la Nature, permet de nouveau cet échange que nous avons perdu, et que nous aimerions intuitivement retrouver pour nous sentir en harmonie avec nous-mêmes et le Grand Tout.

(tiré du site de l'école Nature-Conscience-Chamanisme)

Pour vous inscrire à une cérémonie ou prendre rendez-vous pour un soin, suivez les liens dans l'agenda. Ils seront mis à jour régulièrement

(s'il n'y a pas de lien cliquable dans l'agenda, c'est que les inscriptions ne sont pas encore ouvertes).

mardi 24 février 2015

Réinventer le monde…

J'ai découvert les Conversations Avec Dieu, de Neale Donald Walsh, l'année dernière.
On ne peut pas dire qu'elles soient venues à moi rapidement, étant donné que ces trois tomes ont été écrits il y a une bonne vingtaine d'années.

Pourtant, elles étaient faites pour moi, ces Conversations.
Le contenu est un texte assez fascinant, qui bouscule beaucoup les religions et les idées qu'on peut se faire sur l'incarnation et notre mission sur Terre. J'ai reçu le tout en pleine poire, comme une évidence, comme un cadeau.

Ma mère a détesté :-D

Tout ça pour dire qu'un message n'est pas forcément important pour tous. C'est même la définition du truc. Les messages "universels" n'existent pas.

Mais pour moi, ce message m'a fait un bien fou. Il m'a amenée à repenser mon rapport à la vie, au monde, à la nature. Il a été là en filigrane tout au long de mon année chamanique. Je ne suis pas certaine d'avoir encore tout bien acquis dans le contenu dense et inspirant des trois tomes (j'en suis à la fin de ma deuxième lecture, il y en aura d'autres forcément !). Je fais des liens, des ponts avec d'autres lectures inspirantes qui ont du sens pour moi… Elisabeth K. Ross, Deepak Choprah, James Redfield bien sûr (damned ! Rien que des américains. Arg). Ah, si ! Corine Sombrun dans les français, quand-même. Isabelle Filliozat aussi ! Et d'autres, bien d'autres. Mon chemin est parsemé de pages inspirantes !

Je reçois chaque jour la pensée du jour de Neale. Les messages sont parfois très clairement destinés à des personnes de mon entourage. Souvent très justes par rapport à ce que je vis, ce que j'ai besoin d'entendre. Vous pouvez les retrouver et vous inscrire à votre tour sur ce site.

En cadeau, un entretien avec Laurent Chenot, à propos du livre, et de bien d'autres choses. Enjoy !




lundi 23 février 2015

Un tambour chamanique…

C'est bien plus qu'un instrument de musique.
C'est bien plus qu'un bel objet.
C'est plus qu'un simple outil.


Quand j'ai commencé mon premier cycle des 13 lunes, en janvier 2014, j'ai mis le pied dans un engrenage qui m'a fait faire un chemin inattendu mais passionnant.
Gaëlle, la femme qui nous transmet les enseignements du conseil, possède un tambour qui lui a été offert par son amoureux.
J'ai tout de suite adoré cet objet et ce qu'il véhiculait, soutien à nos chants et appelant des énergies des 13 Mères.

Mon envie d'en posséder un à moi a germé en même temps que ma décision de mettre en place à mon tour des cérémonies pour les personnes de mon entourage et pour moi-même. Mais s'il est une chose que j'ai apprise ces dernières années, c'est que certaines choses ont un moment bien défini pour se matérialiser dans nos vies. Et j'ai laissé mon expérience me mener au tambour sans chercher à forcer les choses.

Lors de mon stage de chamanisme de l'été dernier, nous avons vécu une soirée festive avec Gabriel et ses tambours. Le son de ces tambours en particulier m'a touchée au cœur, et je me suis dit dès ce moment-là que c'est un de ces tambours que je voudrais posséder.
Gabriel propose différentes formules, et si on peut bien évidemment venir chez lui pour choisir un tambour parmi tous ceux qu'il a à disposition, il est également possible de venir fabriquer son propre tambour, étape par étape. Et franchement, j'avais vraiment trèèèèèèèèès envie de vivre ça.
La formule "simple" est un stage de 2 jours et demi, qui se déroule du vendredi soir au dimanche soir. Mais Gabriel propose aussi des stages de quatre jours avec une hutte de sudation, et oui, ça me tentait bien de m'offrir "le grand jeu". Comme je n'étais pas pressée et que je voulais prendre le temps d'être bien prête, je projetais ce stage pour le printemps 2015. Les bonnes choses, il faut savourer le temps qu'elles mettent à se réaliser !

Là dessus j'ai été invitée en septembre dernier par une de mes amies à faire un autre cercle de tambours dans mon coin, avec une personne différente. Pierre n'aborde pas le cercle avec la même énergie que Gabriel, mais j'ai bien aimé son approche aussi. Et à l'issue de la journée, il proposait d'organiser tout près de chez moi un stage pour fabriquer un tambour. Génial !

Sauf que.

Sauf que je suis très sensible à des petites choses, et que j'avais eu du mal à trouver parmi les tambours de Pierre celui qui sonnait pour moi.
Sauf que les tambours de Gabriel possèdent une plaque spéciale à l'arrière qui s'appelle un aligneur et que ce détail aussi avait de l'importance pour moi.
Sauf que je sentais bien que cette fois, c'était bel et bien maintenant que je devais fabriquer mon tambour, et pas dans trois ou six mois…

Donc après une courte réflexion, j'ai décidé que c'était définitivement un tambour de Gabriel qu'il me fallait. Et là, la route s'est ouverte toute grande devant moi. Sur son site, il proposait un stage dans les trois semaines qui suivaient. Il y avait encore de la place. Le stage coûtait un peu cher pour mon budget, mais "curieusement", j'ai vendu presque toutes les poupées restant dans mon stock (les restes d'une ancienne vie ;^)) dans ces trois semaines. Parfait.

Le reste en quelques images ?

(crédit photo © Isabel Fontaine)


Dans un cadre exceptionnel (quelle forêt magique !)



Les premiers pas vers le tambour : à la rencontre de la peau…

Toutes les peaux dans la rivière.

Et on trouve la nôtre au toucher.

Ensuite on choisit un cadre.

On n'oublie jamais de remercier les animaux et les arbres qui nous ont donné leur vie pour que notre tambour existe !

C'est parti pour le montage !

Aligneurs centrés.

On tricote !

Encore…

Au passage, toujours aussi ébahie devant la beauté du paysage !
  

Sacrée brochette (dans tous les sens du terme…)

Tiens, ça c'est le mien !

Et il faut également fabriquer la mailloche, la partie "masculine" du tambour.

En cercle pour la sacralisation des tambours.

Votre humble serviteur, encore toute émerveillée de tenir entre ses mains le fruit de son labeur, et un réel nouveau compagnon de route !

Laissez-moi vous présenter Gabriel.

Ce n'est que le début de l'histoire pour chacun(e !) de nous.



depuis ce jour, j'ai voyagé avec le son de mon propre tambour, j'ai voyagé en compagnie de mes enfants aussi, qui ont volontiers joué le jeu et se laissent guider par le son que je produis, j'ai appelé les esprits en pleine nature, médité aussi, sans autre but que la méditation, et surtout, depuis janvier, j'ai soigné des gens.
J'ai encore beaucoup à apprendre, et mes premiers amis soignés via mon tambour font les frais de mon inexpérience, mais je progresse de jour en jour, et j'apprends énormément de chaque soin.

Mon tambour, c'est un Être à part entière, qui a son énergie propre, et qui sait bien plus directement que moi ce qu'il est venu faire sur cette Terre (il n'a pas la barrière de l'ego et de l'esprit pour lui mettre des bâtons dans les roues, lui !). Il me raconte plein de choses, et me guide avec bienveillance et solidité sur le chemin nouveau que j'arpente depuis quelques années…


Merci à lui…

jeudi 19 février 2015

Le chamanisme à la maison

J'ai découvert un très chouette livre il y a déjà pas mal de temps. Je vous en ai déjà parlé ici.

C'est un livre très complet pour qui veut s'initier au chamanisme, découvrir les mondes des esprits, se reconnecter à lui-même et à la terre, et mettre en place des petits outils pratiques pour la vie de tous les jours.

C'est suite à cette lecture et à mon stage de l'été dernier que j'ai installé dans mon salon un petit autel, pour honorer l'esprit de ma maison, rassembler les énergies positives pour notre famille et mes projets, et plus récemment me préparer avant les soins au tambour.

Je trouve que depuis que je prends en considération le monde invisible et toute son énergétique associée, l'atmosphère a changé dans ma maison. Je suis moins perméable aux énergies de colère de mes enfants quand elles sont là, j'ai des ressources différentes, plus d'assise et bien moins de stress (mais il faut reconnaître que j'organise mon mode de vie en fonction de ce but ultime : ne pas courir ! :-D).

Concrètement, ça ressemble à quoi ?

Dans un petit coin, sur un chevet, j'ai placé un tissu qui a du sens pour moi (c'est un ancien poncho sud américain rapporté de mon voyage là-bas, il y a 13 ans déjà !). J'ai fait attention à essayer de représenter les différents règnes (animal, végétal, minéral) et éléments (l'eau, la terre, le feu, l'air).

En photo ça sera plus parlant.


Le truc gris en bas à droite, c'est mon tambour. Promis, je vous en parlerai bientôt.
La branche qui traverse l'image est une branche d'un arbre mort, rapporté dans ma maison, et qui sert de support à plein de bidules accrochés.
Sur le chevet, donc, vous voyez dans le fond à gauche une assiette en bois qui contient diverses jolies choses ramassées au fil des balades (un morceau d'écorce, une plume, des épines de cèdre…). Sur cette assiette une photo du cœur d'agate de l'Uruguay que j'ai eu la chance d'approcher de tout près (j'ai même dormi à côté, ou plutôt très mal dormi à côté : les objets très chargés en énergies, ça fait de l'effet !).
Juste à côté, Marie. Ma "déesse". J'adore cette statuette, parce qu'elle me vient de ma grand-mère, et que Marie materne son petit. Jésus ressemble à un bébé normal. Cette Marie est pleine d'une infinie tendresse.
Mes mini plantes, qui survivent malgré mes mauvais traitements (je les oublie fréquemment, là dans leur petit coin, les pauvres !).

Les animaux Papo© qu'on voit là sont les totems de deux des membres de la famille. Enfin sauf la tortue qui est là pour me rappeler la Médecine des 13 Mères Originelles.

Quelques pierres, qui se régénèrent et nous envoient leurs belles vibrations.
Une bougie, bien sûr.
3 élixirs chamaniques, dont je me sers pour moi ou pour les personnes qui viennent recevoir un soin.
Et un magnifique galet médecine, peint par Florence de Shamanic Dreams (lien Facebook).
Je vous reparlerai aussi de ce galet une autre fois ! Il y a beaucoup à en dire ;^)


Si vous voulez partager vos autels perso, envoyez-moi un petit mail, je mettrai les photos sur le blog à la suite de ce message !

mardi 17 février 2015

Le Feu Sacré

Quand on met un pied dans le chamanisme, on comprend que toute chose en ce monde est sacrée.
Chaque personne, chaque pierre, chaque arbre, chaque fleur a un espace sacré qui doit être respecté. Avant d'entrer en relation avec quiconque, de pénétrer dans un lieu quelconque, de venir couper un arbre ou tuer un animal, quelles que soient les raisons qui nous poussent, il est fondamentale de prendre le temps de demande autorisation.
Il ne faut pas croire que les arbres vont nous refuser leur bois, ou les animaux refuser de se laisser tuer. Chaque chose est à sa place, et les plantes et les animaux connaissent la leur sur cette terre bien mieux que nous. Mais le respect de l'autre passe par la reconnaissance de sa sacralité, par l'humilité face à un autre Esprit, quel qu'il soit, la gratitude devant le don de soi…

Le feu n'échappe pas à cette règle.
Un feu devrait toujours être préparé dans le respect de son énergie et de son autorisation sacrée à brûler.
Quand on prépare un Feu Sacré, c'est l'Esprit du Feu dans sa splendeur entière que l'on veut célébrer et fêter. Ce n'est pas qu'un feu de camp. Ce n'est pas qu'une veillée de plus aux étoiles.
Il s'agit de recevoir l'énergie du Feu dans sa splendeur et sa puissance. de reconnaître à ce Feu-là une force de guérison et de soutien supérieure à celle qu'on peut recevoir d'un simple bon moment entre amis.

Une fois le Feu préparé, il convient d'honorer son Esprit par une fumigation, des offrandes, et de prendre le temps de lui demander autorisation pour la cérémonie à laquelle on le convie. Si ces étapes sont respectées, l'Esprit de Grand-Père Feu sera présent, et portera pour nous les intentions qu'on voudra lui confier en second ressort. L'énergie de toute la cérémonie en sera exaltée. Le Moment passé ensemble n'en sera que plus beau et plus guérisseur.

Il ne faut jamais négliger la puissance des Esprits qu'on invoque et qu'on appelle à nous.
La reconnaissance de leur vraie valeur est une des clés pour que leur action soit bénéfique et porteuse.



dimanche 15 février 2015

Invitation à la cérémonie de l'équinoxe

Célébrer ce jour de l'année où la longueur des journées rejoint celle des nuits. Un jour pour planter la graine de nouveaux projets, pour se régénérer dans l'énergie de la Terre qui s'éveille à un nouveau printemps.

Je vous invite à venir fêter cette belle énergie neuve avec moi, le


samedi 21 mars 2015
de 16 h à 23 h



Lieu :

Dans la vallée du Grésivaudan, entre Grenoble et Chambéry.



Au programme :

- Préparation du feu
- Jeux avec les enfants pour fêter la parentalité
- Préparation de l'autel
- Temps de reliance à l'Esprit du Lieu
- Repas partagé
- Appel aux directions
- Célébration de l'équinoxe (vous pouvez prévoir un chant, une danse, une offrande particulière à faire pour ce temps), dépôt des intentions personnelles
- Temps calme autour du feu



Pensez à apporter :

- Votre tambour, vos maracas, tout autre instrument percussif
- Quelque chose à poser sur l'autel
- De l'encens ou des herbes à fumiger
- Le plat que vous réussissez le mieux + une boisson non alcoolisée
- Votre enthousiasme, votre énergie, votre envie de vivre un moment fort avec tout le monde !



Inscription : 

Merci de remplir le formulaire d'inscription. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au dimanche 15 mars, à minuit.
Ce formulaire me permet de mieux vous connaître et de mieux adapter également la cérémonie aux personnes présentes.
Je me réserve le droit de ne pas accepter une inscription si elle me semble suspecte.

mardi 10 février 2015

Deux liens intéressants

D'abord, le site de ma copine Anne, pour celles d'entre vous qui veulent reconnecter la Femme Sacrée en elles.

Ensuite, une conférence sur la notion de conscience par un psychiatre rudement intéressant. À voir pour aller plus loin sur la question du voyage chamanique





Voyager au son du tambour

Le voyage chamanique est une pratique commune à toutes les traditions chamaniques du monde. Les moyens pour voyager varie selon les cultures. Il peut s'agir par exemple de plantes hallucinogènes, de la danse, ou du son du tambour.

Dans ma pratique du chamanisme contemporain, j'ai appris à voyager au tambour.

Le son du tambour, rythmé sur une fréquence d'environ 3 pulsations par seconde met le cerveau dans un état de transe concrètement visible sur les relevés de l'électro-encéphalogramme par la présence des ondes thêta. Dans cet état modifié de conscience, je peux vivre une sorte de rêve éveillé qui sera mon véhicule dans le voyage.

Avant d'avoir mon propre tambour, je voyageais sur le son du tambour, enregistré par Liliane sur le CD qui accompagne son livre "carnet de voyage chamanique". Avec un casque sur les oreilles pour être certaine de ne pas déranger les autres et de l'être le moins possible moi non plus, je me laissais porter par le son du tambour, vers les mondes du Milieu, du Bas et du Haut.


Laissez-moi vous présenter un peu ces trois mondes.

Le Monde du Milieu est celui dans lequel on évolue chaque jour, le monde "connu", avec les paysages et les lieux qu'on peut placer les uns par rapport aux autres par notre connaissance physique de ces derniers. Si je voyage en rêve éveillé dans ce Monde, je vais pouvoir me déplacer de façon instantanée d'un lieu à un autre, entrevoir le futur ou simplement comprendre mieux une situation présente. C'est du Monde du Milieu que je pars en voyage vers le Monde d'en Bas. J'ai un point de départ qui se situe dans ce Monde, un endroit que j'aime et que je connais bien, d'où j'emprunte mon passage vers le Monde d'En Bas.

Le Monde d'En Bas est celui des Alliés, où se rencontrent les Esprits des Plantes et Animaux qui vont nous conseiller et nous guider. Il a sa géographie propre, différente pour chaque personne, et ses lieux de pouvoir : un lieu de ressourcement, un lieu de pouvoir, une forge alchimique pour transformer ce qu'on veut faire évoluer dans notre vie, et bien d'autres espaces particuliers. Mon premier voyage, lors de mon stage de chamanisme de l'été dernier, m'a permis de faire la connaissance avec mon animal-totem. Nous avons tous un animal-totem, et même plusieurs, en plus d'avoir des Alliés dans tous les règnes (animal, minéral, végétal). Ils sont là, qui attendent notre réveil. Ils viennent à nous si on vient les chercher. Et leur aide et leur accompagnement sont précieux. Avec eux, on comprend qu'on ne sera plus jamais seuls.

Depuis le Monde d'En Bas, on peut voyager vers le Monde d'En Haut. Un guide est nécessaire, parce que la géographie du Monde d'En Haut est plus cahotique, plus impressionnante et moins organisée que celle des autres Mondes. Ce guide peut être notre animal-totem s'il est un animal mythique, qui a donc accès à tous les Mondes, ou bien notre ange gardien ou un de nos ancêtres venu nous chercher pour nous accompagner. Dans le Monde d'En Haut, on peut retrouver des guides, des ancêtres, des Connaissances générales concernant l'Univers, et des lieux spécifiques aussi pour trouver des réponses et des outils pour ce qu'on a à faire dans cette vie.


Le voyage au tambour est un outil précieux. Il permet de guérir et transformer beaucoup de nos blessures, de nos schémas inappropriés. Il apporte des réponses précises pour aider les autres ou nous aider nous-mêmes. C'est une forme de méditation que j'aime parce qu'elle est dynamique, et parce que mon tambour est devenu un ami important, à l'énergie enveloppante et sécurisante, qui m'accompagne avec douceur dans mon chemin de Femme Sauvage (je vous reparlerai de la Femme Sauvage dans un prochain message =^^= Et aussi du voyage chamanique, quand certains voyages demanderont à être partagés ici).



dimanche 8 février 2015

L'appel aux directions

Faire un appel aux directions, c'est se relier à tous les Esprits de la nature et des mondes visibles et invisibles, dans chacune des 7 directions principales, pour recevoir l'Énergie de Vie, l'élan, la force qu'ils ont à nous transmettre, que ce soit dans un projet, dans la vie quotidienne, pour un objectif précis ou vague.

Il y a 7 directions dans lesquelles invoquer les Esprits.
Les quatre points cardinaux, que vous connaissez bien, mais également le Bas (où se trouvent les Esprit des animaux de la terre, mais également ceux des Cristaux, des Dragons, du Cœur de Mère Terre), le Haut (où se trouvent les Esprits des oiseaux, des nuages, du vent, des Astres, des Guides et des Ancêtres), et le Dedans, l'endroit où tout se connecte, l'endroit où se situe notre Sécurité Intérieure, le Lieu qui relie tout le reste.

On peut faire un appel aux directions seul, chez soi ou en pleine nature, mais les plus beaux appels aux directions que j'ai vécus sont ceux qu'on a faits en groupe ET dehors.

Il faut quelqu'un pour mener les autres, emmener tout le monde dans chacune des 7 directions, l'une après l'autre, prendre le temps de guider le groupe vers les Esprits à invoquer, et lancer les cris et sons des tambours ou maracas qui feront venir à vous toutes ces belles énergies pures et bienveillantes.

Lors de la cérémonie du Feu Sacré de septembre dernier, j'ai proposé au groupe des personnes présentes de vivre un appel aux directions tous ensemble, et le résultat a été très fort. Si tout le monde joue le jeu, les Esprits de la Nature répondent présents avec joie et vivacité, avec enthousiasme et amour, et tout le monde en ressort rempli.


Je vous invite à vous joindre à moi lors de la cérémonie du Feu Sacré du 21 mars prochain (infos ici) pour fêter l'équinoxe de printemps avec un appel aux directions, qui je l'espère, apportera à toutes les personnes présentes ce dont elles ont le plus besoin à cette période où l'on vient planter les graines de nouveaux projets pour l'année.


samedi 7 février 2015

Prochaines dates

J'allumerai le feu sacré pour une cérémonie de l'équinoxe le samedi 21 mars 2015, et pour le solstice d'été le samedi 20 juin 2015.

Ces cérémonies se déroulent dans la vallée du Grésivaudan, entre Grenoble et Chambéry.
Il est envisageable de planter sa tente sur place, mais il n'y a pas de sanitaires à disposition.
Afin de garder une belle énergie, ces cérémonies ne sont pas ouvertes à tous sans distinction et je demande aux personnes intéressées de bien vouloir répondre à quelques questions avant d'accepter ou de refuser une demande. Merci de votre compréhension.

Pour tout renseignement et pour les inscriptions, merci de me contacter par email.
Le programme plus détaillé des cérémonies sera fixé plus tard.

Le chamanisme contemporain ?

J'ai découvert l'année dernière, au fil de l'enseignement des Treize Mères Originelles et de mes différents stages avec l'école Nature Conscience et Chamanisme ce qu'était le chamanisme contemporain.

Eric Sunfox le décrit parfaitement bien sur son site. Il explique la différence entre la pratique du chamanisme et le fait d'être chaman. Je ne me sens pas chaman, mais j'aime à pratiquer le chamanisme. Planter à nouveau mes racines dans le Terre, sentir vibrer toutes ces énergies autour de nous, les canaliser pour en faire quelque chose de nouveau à chaque fois, laisser venir ce qui parle : un chant, le silence, le son du tambour, les êtres invisibles, tout ce qui est là et qu'on a oublié de regarder.

Notre monde moderne se veut rationnel et scientifique. Il veut avoir réponse à tout. Il veut tout maîtriser et remplir tous les interstices dans les emplois du temps.

Grâce à cette pratique, j'ai appris à croire en ce qui ne se voit pas, à sentir ce qui est si ténu, mais qui nous entoure pourtant, et à accueillir en moi toute cette douceur. La Terre nous aime. Elle fatigue, mais ne lâche pas. Le Profond Mystère nous relie à nous-mêmes et aux autres, il nous donne des clés chaque jour pour lâcher prise et faire confiance.
Il y a du temps vide dans mon emploi du temps aujourd'hui. Beaucoup de vide dans ma vie. Mais ce n'est pas un vide qui me fait peur. C'est un vide bienvenu. Parce qu'on ne peut remplir une coupe qui est déjà pleine, et que le vide permet à de nouvelles choses de prendre place, de s'installer, de fleurir et faire fleurir.

Si vous voulez vivre le chamanisme dans votre quotidien, je vous conseille deux livres très chouettes :

- le "guide pratique de chamanisme" par Jan Morgan Wood

- le "carnet de voyage chamanique" par Lilian Van Der Velde




Bienvenue !

Voilà, ce soir je crée mon troisième blog.
Difficile d'avoir une vue à long terme, mais le but aujourd'hui est de vous garder informés des cérémonies, cercles et soins que je propose au fur et à mesure des dates d'une part, et de partager avec vous des découvertes, liens et rencontres magiques d'autre part.

J'espère que cet espace répondra à vos attentes et aux miennes, et qu'il portera ce qu'on attend de lui.

Beaucoup de choses ont croisé ma route en 2014.
Je sais que 2015 est une année magique.
Je sais que vous avez chacun une magie personnelle à incarner.
Je sais que je peux vous aider à en trouver la clé.

Allons-y !


O.